LANCEMENT DE LA WEB-SERIE “LA REUNION, HISTOIRES D’UNE ÎLE” (LRHUI)

janvier 17, 2022

LE PROJET INITIAL : UN DOCUMENTAIRE LONG-METRAGE

Lorsque je suis arrivé à La Réunion en mai 2017, encore porté par les énergies gardées de mon dernier voyage au Népal et du documentaire qui en fut issu, également galvanisé par l’expérience positive retenue de la tournée de 100 dates de cinés-conférences avec les films “La Perse” de Robert-Emile Canat et “Russie éternelle” de Michel Drachoussoff sous la bannière de Connaissance du Monde, j’étais convaincu que je n’aurais aucun mal à en tourner rapidement les images nécessaires à la production d’un nouveau film.

Suivant mon parcours, mon évolution et mes rencontres personnelles, l’idée était simple et consistait à aborder La Réunion à travers les modes de vie et coutumes de deux de ses communautés : les Yabs, d’une part, et les Malbars, de l’autre. Le projet s’intitulait alors : “Journal d’un Zoriel en quête de Créolie”.

LA BANDE-ANNONCE DU PROJET

 

UN SUJET JAMAIS “FINI” POUR UN PROJET SANS FIN

Cet enthousiasme initial, il faut admettre qu’il s’est peu à peu estompé avec le temps : ce qui pouvait paraitre facile à première vue s’apparente en fait à un challenge semé d’embûches. Consacrer un documentaire à un endroit dans lequel on vit est loin d’être aisé, car on ne dispose jamais du recul nécessaire pour se considérer que la phase d’écriture et de tournage est terminée, permettant dès lors de passer à la phase de montage. On pourrait penser aussi que c’est d’autant plus facile que La Réunion fait très souvent l’objet de primes sur les grandes chaînes de TV nationales et qu’il suffirait dès lors de s’en inspirer. Mais c’est justement c’est justement ce que ce projet veut éviter de faire.

Cependant, à vivre dans l’endroit que l’on veut documenter, il y a toujours une nouvelle idée qui s’installe, demande développement ou suppression, puis en amène une autre. Il y a toujours le regret de ne pas avoir mieux filmé tel plan, et l’envie de retourner celui-ci, quand l’occasion s’en représentera… Et puis, impossible de consacrer 100 % de son temps au tournage ! Avec les semaines, puis les mois qui s’écoulent, ce sont les obligations alimentaires et professionnelles qui prennent le dessus, ouvrant la porte à la routine…

Etre reporter missionné, rémunéré par une société de production, ou se missionner soi-même en partant en voyage, c’est tourner les plans d’un sujet défini, dans un temps imparti, avec des moyens dédiés et un objectif précis. Au retour, que l’objectif ait été atteint ou pas, il y a nécessairement de la matière : du visuel, mais aussi du storytelling. Et voilà, sujet clos, il n’y a plus qu’à écrire et passer à la phase de post-production !

Dans le cas de ce projet, c’est en grande partie l’inverse qui s’est produit. A l’envie personnelle initiale se sont ajoutées les difficultés mineures du quotidien, puis d’autres plus lourdes : blocages de Gilets Jaunes, accident, maladie, confinements à répétition…  Pas facile d’être son propre producteur ! Pas facile de conserver la foi et l’inspiration qui guident le réalisateur ! Et en tant que tels, je ne peux qu’admettre que mon “sujet” ne sera véritablement clos que lorsque j’aurai quitté cette île ! Et c’est alors que peut-être je disposerai alors du recul nécessaire pour boucler ce fameux projet de long-métrage !

 

UN WEB-DOCUMENTAIRE MULTIMEDIAS

Toutefois, si LE sujet n’est pas clos du fait de vivre au sein même de celui-ci, ce ne sont pas LES sujets qui manquent ! Incapable de tirer à ce jour un bilan de mon parcours sur cette île et de pouvoir en dresser un portrait en toute objectivité, j’ai tout de même écrit déjà de nombreuses séquences, soit autant de chapitres ou d’histoires vécues tirées de mon quotidien à La Réunion, qui ne demandent qu’à être partagées ! Raconter celles-ci par épisodes sera pour moi le moyen de mieux pouvoir aborder la grande Histoire de l’île en attendant peut-être un long-métrage et un beau livre.

C’est pourquoi j’ai créé ce web-documentaire “La Réunion, Histoires d’une île”, dans lequel vous retrouverez périodiquement des petits films commentés, des articles ainsi que des photographies.

Brieuc Coessens

    Leave a comment

Total: