Iles Eoliennes et Stromboli : infos pratiques

mai 11, 2018

Comprendre les îles eoliennes

Localisation/ Géographie/ Population

Les îles Eoliennes s’égrainent en forme de « T » 70 km au Nord-Ouest du détroit de Messine, au large de la Sicile. Les 17 îles de l’archipel ne totalisent que 115 km2, soit la superficie de Paris, pour environ 13.500 habitants (119 hab/km2). Les trois-quarts de la population vivent à Lipari, seule véritable ville. Sur les autres îles, ils sont souvent âgés et vivent principalement du tourisme, de la pêche et d’un peu de viticulture.

 

Histoire                           

Colonisées par les Grecs vers -580, les îles Eoliennes furent florissantes jusqu’au XIXème siècle, avec une économie traditionnelle basée sur l’agriculture. Mais dans les années trente, le mildiou détruisit la plus rentable des cultures, celle des vignes, entraînant le dépeuplement de l’archipel. Popularisées par le cinéma à partir de 1950, elles furent classées au patrimoine mondial de l’Unesco en 2000.

Village néolithique de Capo Graziano, sur l’île de Filicudi.

Stromboli

Attention : volcan actif !

Si le régime ordinaire du Stromboli se caractérise par de courtes explosions à intervalles réguliers, le Stromboli connaît chaque décennie des  phases paroxysmiques qui peuvent être redoutables et même nécessiter l’évacuation de l’île. Ainsi, en 1916, puis en 1919, des blocs de plusieurs tonnes défoncèrent des maisons de San Bartolo et Ginostra, tandis qu’en 1930, une éruption très violente produisit une nuée ardente qui tua 6 personnes. D’autres manifestations effusives, accompagnées de coulées, ont eu lieu en 1954-1955, 1966-1967, 1971, 1975 et 1985-1986. Idem en 2003, 2007, 2010, 2013 et 2014. Entre 2002 et 2003, une éruption paroxysmique produisit une coulée qui dura plus de 6 mois. Une forte reprise d’activité fut encore observée fin 2017.

Ancien cimetière de San Vincenzo sur Stromboli dominé par son volcan au crépuscule.

guide obligatoire !

Depuis les éruptions paroxysmiques de 2002-2003, il est interdit d’accéder au sommet du volcan  seul et sans guide. En régime ordinaire, cette règlementation sera forcément frustrante pour tout randonneur autonome. En effet, le temps passé au sommet n’excède pas une heure (au mieux, et spectacle éruptif conditionné à la météo). Lors des paroxysmes, l’encadrement par un guide pourra toutefois s’avérer rassurant.

Pour goûter à un instant de solitude au sommet du Stromboli, il faut devancer son groupe et ses guides… avec leur accord !

 

Stromboli : comment ça marche ?

Du 15 mars au 31 octobre, départ tous les jours dans l’après-midi (heure variable selon la saison), arrivée au sommet au coucher du soleil (environ 3 heures d’ascension), une heure au sommet, puis descente de nuit.  Deux agences, Magmatrek et Stromboli Adventures, se partagent le marché, sous réserve des conditions météo. 120 personnes maxi par soir au sommet, donc réservez en amont du voyage ou dès votre débarquement sur l’île. 28 €/ pers.

Eruption du Stromboli vue du belvédère de la Sciara del Fuoco à 400 m d’altitude.

Pour celles et ceux qui préfèreraient échapper à la “surveillance” et à la contrainte horaire des ascensions guidées, il demeure néanmoins tout à fait possible de contempler le volcan à loisir en profitant du très beau spectacle des éruptions, pourquoi pas une nuit entière. Une petite plate-forme d’observation est en effet aménagée à la limite règlementaire de 400 m d’altitude, au bord de l’abrupte Sciara del Fuoco, le toboggan naturel par lequel les matériaux volcaniques expulsés se déversent dans la mer. S’il est interdit de dépasser celle-ci sans être accompagné, c’est de belvédère qu’a été prise la photo ci-dessus, alors qu’au sommet – surplombant les cratères – les éruptions sont souvent cachées par les nuages générés par la chaleur du volcan !

 

En pratique

Y aller/ Liaisons maritimes

En avion jusque Catane ou Palerme. Plusieurs liaisons quotidiennes en hydroglisseur (aliscafo) au départ de Messine (2h), Milazzo (1h50), Cefalu (3h) et Palerme (4h40). Liaisons en ferries également (plus lents, moins chers), mais interdiction aux non-résidents d’embarquer leur voiture pour les Eoliennes en été ; qu’importe, la marche est idéale pour découvrir pleinement l’archipel !

A côté du ferry, l'”aliscafo” est un bateau rapide qui opère plusieurs liaisons quotidiennes entre les îles éoliennes, sauf météo défavorable.

Se loger

Pas de campings dans les Eoliennes sauf à Vulcano et Lipari. Bivouac ou camping sauvage compliqués (pentes raides, zones protégées…).  La meilleure option consiste à se loger dans les « casas » des chambres meublées chez l’habitant proposées sur chaque île dès le débarquement. En n’étant pas trop exigeant et en séjournant  plusieurs nuits, vous arriverez peut-être à négocier une chambre à 30 €/pers.

 

S’équiper

La meilleure période pour découvrir les Eoliennes s’étend d’avril à octobre. S’il peut y faire très chaud en été, il peut aussi y faire très froid au printemps et à l’automne sur les sommets. Ceci vaut surtout pour Stromboli, où l’observation du volcan amène à rester de longs moments statique et exposé au vent, dans la fraîcheur de la nuit. Toute la panoplie du parfait randonneur est donc nécessaire, y compris gants et bonnet !

 

    Leave a comment

Total: